Malandain Ballet Biarritz

CONTACT

CCN Malandain Ballet Biarritz
Gare du Midi
23, avenue Foch
64200 Biarritz
tel 05 59 24 67 19
fax 05 59 24 75 40
www.malandainballet.com
ccn@malandainballet.com

Malandain Ballet Biarritz

 

MALANDAIN BALLET BIARRITZ

Direction : Thierry Malandain depuis 1998

1998 / Inauguration du Centre Chorégraphique National / Ballet Biarritz, créé sous l’impulsion conjointe du Ministère de la Culture et de la Communication, de la ville de Biarritz, du Conseil Régional d’Aquitaine et du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques. Il est confié à Thierry Malandain qui s’installe avec sa compagnie Temps Présent à Biarritz. Ses missions sont la création, la diffusion et la mise en œuvre d’actions de sensibilisation.

1999 / L’Accueil Studio est ajouté comme mission par le Ministère de la Culture et de la Communication. L’effectif du Ballet Biarritz est alors constitué de 12 danseurs intermittents du spectacle.

2000 / Développement d’une activité euro-régionale: soutien de la Diputación Foral de Gipuzkoa et de l’Europe – fonds européens (Interreg III A).

2000-2004 / Thierry Malandain assure à Biarritz la direction artistique du festival Le Temps d’Aimer.

2002 / Dans la continuité de l’activité euro-régionale, création de l’association Dantzaz et d’un Centre de Sensibilisation Chorégraphique implanté à Donostia-San Sebastián, soutenu par la Diputación Foral de Gipuzkoa et le Gouvernement Autonome Basque.

2004 / Salarisation des danseurs du Ballet Biarritz

2005 / Création du Ballet Biarritz Junior installé à Donostia-San Sebastián, lequel devient autonome fin 2008 sous l’appellation de Dantzaz Konpainia.

2007 / Mise en place de l’Option Art-Danse au Lycée André Malraux de Biarritz.

2008 / Obtention des fonds européens Interreg IV pour le projet de Centre Chorégraphique Transfrontalier. Dans ce cadre, le Teatro Victoria Eugenia de Donostia-San Sebastián s’engage à coproduire les créations de Thierry Malandain pour les années à venir.

2009 / L’Etat commande une étude réalisée par Michel Sala, qui débouche sur un Pacte de Stabilité pour la période 2009-2012 et un accroissement des ressources du CCN (subventions et recettes propres).

Passage à un effectif de 17 danseurs permanents. Nouvelle image avec une identité affirmée autour du concept de Ballet et de l’auteur Malandain. Ballet Biarritz devient Malandain Ballet Biarritz.

Thierry Malandain reprend la direction artistique du festival Le Temps d’Aimer.

2010 / Passage à un effectif de 20 danseurs permanents.

Mise en place à Biarritz  du LABO : Laboratoire de recherche chorégraphique sans frontières animé par Gaël Domenger.

2011 / Signature d’une convention de partenariat – projet transfrontalier Ballet T – entre la Ville de Donostia-San Sebastián, la Ville de Biarritz, le Teatro Victoria Eugenia et le Malandain Ballet Biarritz.

2012 / L’activité de sensibilisation confiée à Dominique Cordemans se déploie sous le couvert de la Plateforme de Sensibilisation.

2014 / Passage à un effectif de 22 danseurs permanents.

2017 / Prix de la "Meilleure compagnie", décerné par l'Association professionnelle de le critique de théâtre, de musique et de danse pour Noé.

Avec plus de quatre-vingt oeuvres à son actif, Thierry Malandain développe une idée toute personnelle de la danse.  Profondément liée au concept de « Ballet » qui tient lieu ici de référence à un courant esthétique, elle donne la priorité au corps dansant, à la célébration de sa sensualité et de son humanité.

L’Homme et la Danse sont au cœur et au corps du Malandain Ballet Biarritz.

A la tête d’une troupe constituée d’interprètes maîtrisant la grammaire de la danse classique, mais dont l’expression est actuelle, la démarche de Thierry Malandain est sous-tendue par de profondes valeurs humaines. Sa recherche du sens et de l’esthétique guide aussi un style intemporel à la fois musclé, énergique et sobre, qui puise sa richesse dans les racines de la danse et dans une vision dynamique de cet art.

« Ma culture est celle du ballet classique et sans complexe, j’y demeure attaché. Car si je reconnais volontiers que ses codes artistiques et sociaux sont d’une autre époque, je pense aussi que cette matière héritée de quatre siècles d’histoire donne au danseur des ressources inestimables. Alors je m’amuse avec elle, devenant classique pour les uns, contemporain pour les autres, en quête simplement d’une danse que j’aime. Une danse qui ne laisserait pas seulement la trace du plaisir, mais qui renouerait avec l’essence du sacré comme une réponse à la difficulté d’être. »

Au fil de ses créations qui peuvent être graves tout autant qu’ impertinentes, Thierry Malandain s’attache donc à développer une écriture en quête d’une harmonie entre classique et contemporain, l’histoire et le monde d’aujourd’hui. Ainsi, entre ses visions originales de titres comme Roméo et Juliette, CendrillonCasse Noisette ou l’Après-midi d’un faune, il alterne de pures créations telles que Magifique, Une Dernière chanson, Estro ou encore Lucifer sur une partition inédite du compositeur Guillaume Connesson.  

Thierry Malandain est également un artiste ouvert à ses contemporains. En témoignent les nombreux chorégraphes porteurs d’esthétiques les plus diverses soutenus par le Centre Chorégraphique National dans le cadre de l’Accueil Studio, ou bien à l’affiche du festival Le Temps d’Aimer, dont il assure à Biarritz la direction artistique.

Thierry Malandain

Auteur de 80 chorégraphies, Thierry Malandain continue de créer un répertoire cohérent, profondément lié au Ballet et où la priorité est donnée au corps dansant, à sa puissance, sa virtuosité, son humanité et à sa sensualité.

Sa recherche du sens et de l’esthétique guident un style intemporel et sobre. Celui-ci peut être grave tout autant qu’impertinent et il puise sa richesse autant dans les racines que dans une vision renouvelée de la danse académique. Sa troupe est ainsi constituée d’interprètes ayant une formation classique et dont l’expression au travers des chorégraphies de Thierry Malandain est actuelle.

Thierry Malandain en quelques dates

1959
Naissance au Petit-Quevilly (Seine-Maritime)
Reçoit l’enseignement de Monique Le Dily, René Bon, Daniel Franck, Gilbert Mayer et Raymond Franchetti.

1977
Danseur à l’Opéra national de Paris, au Ballet du Rhin et au Ballet Théâtre Français de Nancy 

1986
Fondation de la Compagnie « Temps Présent » (Élancourt et Saint-Étienne)

1992
Installation à l’Esplanade Saint-Etienne Opéra, en qualité de Compagnie Associée

1998
Directeur du Centre Chorégraphique National de Biarritz

2006
2nde nomination aux Benois de la danse avec l’Envol d’Icare créé pour le Ballet de l’Opéra national de Paris

2009
Directeur artistique du Festival Le Temps d’Aimer

2012
Prix de la critique pour Une Dernière chanson

2014
Taglioni European Ballet Award pour Cendrillon

2017
Prix de la "Meilleure compagnie" de l'année par l'Association professionnelle de la Critique pour Noé
 
2018
3e nomination aux Benois de la danse avec Noé
 
FINANCEMENTS PUBLICS - SUBVENTIONS 2017

4,2 millions euros de budget dont 48% via les recettes propres
DRAC Nouvelle-Aquitaine / Ministère de la Culture -  959 890 €
Ville de Biarritz - 497 000 €
Région Nouvelle-Aquitaine - 406 000 €
Département des Pyrénées Atlantiques 158 000 €
Total: 2 020 890 €

ORGANIGRAMME

Michel Laborde - Président
Pierre Moutarde - Vice-président
Solange Dondi - Trésorière
Richard Flahaut - Secrétaire

Pierre Durand - Président d’honneur  

DIRECTION
Thierry Malandain - Directeur / chorégraphe
Yves Kordian - Directeur délégué

ARTISTIQUE - CRÉATION
Richard Coudray, Françoise Dubuc - Maîtres de ballet
Artistes chorégraphiques - Ione Miren Aguirre, Raphaël Canet, Clémence Chevillotte, Mickaël Conte, Jeshua Costa, Frederik Deberdt, Romain Di Fazio, Clara Forgues, Loan Frantz, Michaël Garcia, Irma Hoffren, Miyuki Kanei, Hugo Layer, Guillaume Lillo, Claire Lonchampt, Nuria López Cortés, Arnaud Mahouy, Alessia Peschiulli, Ismael Turel Yagüe, Patricia Velazquez, Allegra Vianello, Laurine Viel.
Professeurs invités - Angélito Lozano, Bruno Cauhapé, Giuseppe Chiavaro, Sophie Sarrote.
Pianistes - Alberto Ribera-Sagardia, Miyuki Brickle, Jean-François Pailler.

TRANSMISSION DU RÉPERTOIRE
Françoise Dubuc - Maîtresse de ballet
Giuseppe Chiavaro - Répétiteur

PRODUCTION - TECHNIQUE
Paul Heitzmann - Directeur technique
Chloé Brèneur - Régisseuse générale
Jean Gardera, Gilles Muller - Régie plateau
Christian Grossard, Mikel Perez, Frédéric Bears - Régie lumière
Nicolas Rochais, Jacques Vicassiau - Régie son
Bertrand Tocoua, Maxime Truccolo - Techniciens plateau 
Véronique Murat - Réalisation costumes
Karine Prins, Annie Onchalo - Régie costumes
Frédéric Vadé - Construction décors et accessoires
Amandine Dehan, Martin Patris - Techniciens chauffeurs

SENSIBILISATION - RELATIONS AVEC LE PUBLIC
Dominique Cordemans - Responsable sensibilisation / transmission du répertoire aux pré-professionnels
Gaël Domenger - Responsable Labo de recherche chorégraphique / médiation / accueil studio

DIFFUSION
Lise Philippon - Chargée de diffusion 
Laura Delprat - Attachée de production
Agents Le Trait d’union - Thierry Duclos, Creatio 300 - Klemark Performing Arts & Music, Norddeutsche Konzertdirektion – Wolfgang et Franziska Grevesmühl, Internationale Music – Roberta Righi

COMMUNICATION
Frédéric Néry - Yocom - Responsable Image
Sabine Lamburu - Responsable Communication
Yves Mousset – MY Communications - Attaché de presse
Photographe - Olivier Houeix

MISSION EURO RÉGION -  PROJETS TRANSVERSAUX
Carine Aguirregomezcorta - Administratrice de projet

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
Georges Tran du Phuoc - Secrétaire général

RESSOURCES HUMAINES - FINANCES - JURIDIQUE
Jean-Paul Lelandais - Directeur administratif et financier
Arantxa Lagnet - Comptable principale
Marina Souveste - Aide-comptable
Nora Baudouin-Menin - Secrétaire administrative 
 
SUIVI ET PRÉVENTION MÉDICALE DES DANSEURS
Romuald Bouschbacher, Jean-Baptiste Colombié, Aurélie Juret

BALLETT Donostia / San Sebastián
Malandain Ballet Biarritz
Thierry Malandain - Co-présidence du projet
Yves Kordian - Co-directeur du projet
Carine Aguirregomezcorta - Cheffe de projet et administration
Sandrine Lamburu - Communication

Teatro Victoria Eugenia
Jaime Otamendi - Co-présidence du projet
Norka Chiapuso - Co-directeur du projet
Maria Jose Irisarri - Administration
Koldo Domán - Chef de projet
Maria Huegun - Communication
 
INFRASTRUCTURE
- Mis   à   disposition   par   la   Ville   de   Biarritz,   les locaux du CCN sont   constitués  de  :  
La  Gare du Midi, siège de l’Association, avec :
-    un  studio  de  280 m2
-    un  studio  de  143 m2  
-    une salle  de  spectacle  avec  une jauge  de  1 400  places  et  un  plateau  de  600 m2  
-    plusieurs  loges  pour  les  artistes  
-    trois  bureaux  
-    deux salles  de  réunion  
-    un foyer
-    un  atelier  costume
 
L'entrepôt de stockage, avec :
-    1000 m2
-    un atelier décor