L'Association des Centres Chorégraphiques Nationaux a été créée en 1995 à Caen, une petite quinzaine d'années après l'apparition des premiers CCN.

NOMINATION D'OLIVIA GRANDVILLE À LA DIRECTION DU CCN DE LA ROCHELLE
NOMINATION D'OLIVIA GRANDVILLE  À LA DIRECTION DU CCN DE LA ROCHELLE

NOMINATION D'OLIVIA GRANDVILLE À LA DIRECTION DU CCN DE LA ROCHELLE


Roselyne Bachelot-Narquin, en accord avec Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle Aquitaine, Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle, Olivier Debray, président du Centre chorégraphique, donne son agrément à la nomination d’Olivia Grandville à la direction du Centre chorégraphique national de La Rochelle, sur proposition unanime du jury réuni le 10 juin 2021 et après validation par le Conseil d’administration du 14 juin 2021.

Olivia Grandville a bénéficié d’une formation classique à l’Ecole de danse de l’Opéra national de Paris. Elle a intégré le corps de ballet de 1981 à 1988, année où elle a décidé de démissionner pour se consacrer à la danse contemporaine. Elle a rejoint en 1989 la compagnie de Dominique Bagouet et a participé à toutes les pièces de celui-ci jusqu’à son décès en 1992. Depuis 1996, Olivia Grandville a développé son travail personnel et a créé en particulier Le Cabaret discrépant, Cinq Ryoanji, Foules (une œuvre pour une centaine d’amateurs), Combat de Carnaval et Carême, A l’Ouest, Jours de colère, Nous vaincrons les maléfices, La Guerre des pauvres. Elle créera à la fin 2021 Débandade, pièce pour 7 jeunes hommes. Ses dernières années sont aussi marquées par des commandes pour différentes compagnies comme le CCN Ballet national de Marseille ou le CCN Ballet de Lorraine et par le développement du Dance-Park au Lieu Unique à Nantes, où sa compagnie est installée depuis 2011.

Intitulé « Mille Plateaux », le projet d’Olivia Grandville a pour objectif de faire du Centre chorégraphique national de la Rochelle une véritable maison de la culture chorégraphique, une maison de toutes les danses, en s’appuyant sur la riche histoire de cette structure, qui est depuis sa création marquée par l’innovation et la réinvention. Olivia Grandville souhaite ainsi développer un projet de Centre chorégraphique national ouvert à la transition écologique, sociétale, générationnelle et culturelle afin qu’il devienne un réel « Théâtre d’Opération chorégraphique transdisciplinaire et transculturel ».

Elle ambitionne un Centre chorégraphique national inscrit dans une dynamique de mobilité tant esthétique que territoriale, en proposant en particulier de développer une « Unité Mobile d’Actions Artistiques » qui donnera la possibilité de multiplier les formats et les modes d’adresse aux publics, et ainsi de proposer la danse là où elle peine parfois à accéder.

Olivia Grandville propose de construire le futur du Centre chorégraphique national de La Rochelle en mettant au cœur des « Mille Plateaux » qu’elle développera, « l’art comme expérience » : un art ouvert, nomade, novateur et inclusif.

Olivia Grandville prendra ses fonctions le 1er janvier 2022. La Ministre tient à saluer Kader Attou, actuel directeur et premier chorégraphe d'esthétique hip hop à prendre la direction d'un Centre chorégraphique national en 2008.

Communiqué de presse du ministère de la Culture

 

© Marc Domage