L'Association des Centres Chorégraphiques Nationaux a été créée en 1995 à Caen, une petite quinzaine d'années après l'apparition des premiers CCN.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 AVRIL 2022 / ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDAT.E.S A LA DIRECTION DES CCN
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 AVRIL 2022 / ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDAT.E.S A LA DIRECTION DES CCN

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 7 AVRIL 2022 / ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDAT.E.S A LA DIRECTION DES CCN


À Pantin, le 7 avril 2022

Par ce communiqué, l’ACCN souhaite informer que les directeur·rice·s de Centres chorégraphiques nationaux ainsi que le secrétariat général de l’ACCN sont prêt·e·s à accompagner tout·e artiste s’interrogeant ou souhaitant déposer une candidature à la direction d’un Centre chorégraphique national, qu’il s’agisse des appels à candidature en cours ou pour anticiper les prochains.
Les Centres chorégraphiques nationaux sont de précieux outils confiés à des artistes directeur·rice·s afin que ces dernier·ère·s puissent développer sur un territoire leurs projets à partir de leurs originalités, leurs audaces et leurs visions du monde. Ces lieux de ressources pour la danse permettent également le soutien à la production, l’accueil en résidence de compagnies invitées, le développement de la culture chorégraphique ainsi que la formation des danseur·se·s.
Bien que les 19 Centres chorégraphiques nationaux partagent un seul et même cahier des charges, chacun d’entre eux représente autant de réalités différentes sur les territoires. En effet, combien d’artistes aux singularités les plus diverses se sont succédé·e·s à la tête de CCN, combien de projets et d’expérimentations ont pris forme à l’intérieur de ces maisons pour les transformer, combien de générations de populations ont été embarquées par ces mêmes projets d’artistes directeur·rice·s et leurs équipes ?
La diversité des artistes directeur·rice·s actuel·le·s et précédent·e·s prouve que prendre la direction d’un CCN ouvre un champ de possibles infinis. Ces artistes militent par ailleurs pour une réelle égalité entre les femmes et les hommes ainsi que pour une concrète représentation de toutes les diversités, de toutes les esthétiques, de toutes les générations et de toutes les origines à la tête de CCN.
En tant qu’association de lieux répondant à une mission de service publique, nous réaffirmons que la parité des shortlists revêt une importance fondamentale.


Héla Fattoumi, Sylvain Groud, Petter Jacobsson, Ambra Senatore, Youssef Ghali, Armelle Guevel, Erika Hess, Yves Kordian,
Co-président·e·s de l’ACCN.