Formations supérieures dans les CCN

La création des Centres chorégraphiques nationaux (CCN) en 1984 se traduit par une labellisation de 11 compagnies ainsi que celle du Centre national de danse contemporaine (Cndc) d’Angers, alors dirigé par Michel Reilhac qui venait de succéder à Viola Faber, qui y avait inauguré un premier programme de formation supérieure à destinations des danseur·se·s. Par cet acte, c’est la première fois que le ministère de la Culture reconnaît la mission de formation supérieure à un CCN.

L’arrêté CCN du 5 mai 2017 fixant le cahier des missions et charges des CCN, entérine cette mission.

Aujourd’hui, cette mission est assurée par deux CCN : le Cndc-Angers et le CCN de Montpellier. Sur la saison 2023-2024, ces deux formations supérieures universitaires comptent 31 étudiant·e·s en danse.

Ces formations sont à distinguer de la “formation continue des professionnel·le·s de la danse”, qui est assurée dans les 19 CCN.

Le quai © Architecture Studio
Le quai © Architecture Studio

Cndc-Angers

Seule école supérieure exclusivement dédiée à la danse contemporaine en France, l’école du Cndc propose aux futur·e·s artistes chorégraphiques (danseur·se·s et/ou chorégraphes) une formation à temps plein en trois ans, accessible sur audition.

La formation permet l’obtention du DNSPD (Diplôme national supérieur professionnel de danseur·se) et d’une Licence Mention Arts, Parcours Danse, délivrée en partenariat avec l’Université d’Angers.

En savoir plus

ICI - CCN Montpellier

Initié en 2011, en partenariat avec l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, le master “ exerce études chorégraphiques – Recherche et Représentation” est une formation accompagnant des artistes – chorégraphes, performeur·se·s – auteur·rice·s de leur projet et recherche en danse.

Ce parcours se prolonge avec deux projets complémentaires: les “résidences post exerce” sont conçues comme une étape facilitant ainsi la transition entre le contexte d’étude et l’environnement professionnel ; “exerce, écrits chorégraphiques” est une collection qui donne à lire, à voir, à pratiquer,les mémoires d’ancien·ne·s étudiant·e·s d’exerce.

En savoir plus